L’ancien « Corps de Garde » date, à priori, de la moitié du XIXème siècle.

C’est un édifice en pierre de taille de grès rose des Vosges du Nord.

Jusqu’au début du XXème siècle, il abritait le local du Garde Champêtre, de l’Appariteur, la balance publique et la prison.

Le « Poste de Garde » jouxte la maison communale. Ses murs ont abrité souvent des gens de passage : commerçants ambulants, vanniers, Tziganes, Bohémiens, …

Les archives communales attestent qu’un certain nombre d’enfants ont vu le jour sur la paille fraîche. Pour ces hôtes occasionnels, le Garde Champêtre préparait une bonne assiette de soupe, et un poêle diffusait une chaleur agréable.

Par contre, ce confort n’existait pas dans le cachot voisin, où de petits malfaiteurs croupissaient une nuit en attendant la venue des gendarmes.